[dernière mise à jour: 05.26.2020]          

Fichiers Divers
se rapportant aux Cadillac

Rencontre annuelle à Zurzach, en Suisse,
du 27 au 29 août 1999

 

 

Zcastle.jpg (11127 bytes)
Le Château de Zurzach, près de Bâle en Suisse, accueuillait à nouveau de nombreuses et rutilantes Cadillac venues pour une grande partie des pays limitrophes. Au premier
plan: Cadillac Eldorado Biarritz, année 1959

 

 

En cette dernière fin de semaine du mois d'août, 1999, la petite station thermale de Zurzach, située entre Bâle et Zurich en Suisse, recevait dans la cour de son château les participants à une nouvelle rencontre internationale réservée aux seuls propriétaires et amateurs de la marque Cadillac, voiture américaine de grand luxe qui jouit depuis bientôt cent ans d'une réputation de confort et de fiabilité jamais mise en doute.

Malgré un programme de "vacances" très chargé1, nous avons pu néanmoins passer quelques heures en Argovie (dimanche 29 aout, 1999) où se tenait cette rencontre de grande renommée.

Une fois encore nous avons admiré plusieurs centaines de Cadillac superbes et avons pu réaliser un court-métrage vidéo ainsi que les quelques clichés (ci-dessous) pour notre propre plaisir et celui de nos lecteurs.

La journée s'était annoncée grise mais dès midi une brise légère est venue chasser les nuages pourtant menaçants au demeurant. Bientôt la façade du château était baignée de soleil. Les modèles les plus anciens (ceux d'avant la dernière guerre mondiale) occupaient les places d'honneur sur l'esplanade. Il y avait là, entre autres, un "gentleman's roadster" [spider à siège belle-mère] de l'année 1910, une limousine de 1928, un joli coupé de 1936 et un cabriolet à deux places de 1941; il y avait là aussi un cabriolet de 1946, un coupé à pavillon fuyant de 1947, ainsi qu'une berline et un cabriolet de 1948.

En retrait du château, plusieurs Cadillac somptueuses étaient proposées à la vente. Parmi celles-ci nous avons pu admirer un superbe torpédo de 1926-27, couleur lie-de-vin, ainsi qu'une berline "Sedan de Ville", année 1956, noire, toute pareille à notre première Cadillac, achetée à Noël 1966. Se pourrait-il qu'il s'agisse de la même auto? Dès que nous serons rentrés à la maison, nous pourrons comparer les numéros de chassis et moteur, car j'ai conservé l'ancienne grise d'origine.

Par ailleurs nous avons reconnu plusieurs modèles - et notamment une berline Cadillac de 1959 en deux tons - qui avaient participé à une rencontre internationale Cadillac que nous avions eu le plaisir et le privilège d'organiser en Suisse romande en 1984. Voila donc quinze ans que ces voitures continuent de participer chaque année aux rencontres internationales en Suisse.

Il convient de préciser que la qualité des véhicules en présence était de loin supérieure à la normale, fut-elle américaine. Cela provient de ce que la Suisse exige de toute automobile mise en circulation - quel que soit son âge - qu'elle répondent à des normes de qualité et d'entretien très élevées, qu'il s'agisse des organes mécaniques ou de la carrosserie.

L'Allemagne était bien représentée, de même que l'Autriche. En revanche, nous avons rencontré aucun modèle prestigieux arborant l'autocollant de l'American Car de France (ACCF), lequel compte pourtant près de 2000 membres dont on sait que la majorité possède une ou plusieurs Cadillac. J-C, son président-à-vie, continuerait-t-il de boycotter les rencontres de voitures américaines qu'il ne peut organiser et présider lui-même?

Les vieux amis et quelques nouveaux admirateurs sont venus nous serrer le main et me féliciter pour avoir remporté cette année le trophée "Henry Leland" (du nom du fondateur de la ville de Detroit en l'an 1701). Ce prix, décerné par la firme Cadillac elle-même, m'a été remis à Santa Clara, en Californie, au mois de juin 1999, à l'occasion de la réunion annuelle du Club Cadillac-LaSalle américain (le CLC). Cela me met du baume au coeur de constater que le passage des années ainsi que notre départ de Suisse pour les lointaines Amériques, en 1997, n'ont pas engendré l'oubli.

Parmi les ami(e)s et connaissances retrouvé(e)s à Zurzach, Gerald Loidl, autrichien, propriétaire d'un superbe cabriolet De Ville, année 1967. Gerald aussi a réalisé un très bon reportage sur l'événement en question que vous pouvez consulter en cliquant ici.

Ci-dessous, quelques photos de la rencontre.
______________________________________________
1  Gita et moi étions de passage en Europe d'une part pour y rendre visite à nos parents et amis et, surtout, pour être auprès de notre fille, sur le point d'accoucher pour la deuxième fois

 

 

Zwindo.jpg (15903 bytes)
A travers les vitraux du château, un véritable éblouissement de chrome et de couleurs; en bas, à gauche une ancienne caravane Airstream

Zwind2.jpg (14803 bytes)
Depuis la terrasse on jouit ici d'une vue d'ensemble de l'aire principale de stationnement; à l'avant plan on remarque les Cadillac des années cinquante

 

Z10rds.jpg (6766 bytes)
La plus ancienne: un "gentleman's roadster" (spider), année 1910

Z26pha.jpg (11339 bytes)
Parmi les voitures à vendre figurait cet élégant torpédo de 1926-27. Le prix de vente n'était pas précisé

Z28lim.jpg (8317 bytes)
Venue de la proche Allemagne, cette imposante limousine de 1928 attira de nombreux regards admiratifs

 

Z36cp.jpg (8362 bytes)
Le rouge des roues de ce coupe 1936
à moteur V8 contraste admirablement
avec le brun chocolat de la carrosserie

Z41cvcp.jpg (8570 bytes)
Les modèles de 1941 jouissent d'une grande popularité aux Etats-Unis. Seul défaut de ce cabriolet: les roues fils de 1953

Z47cp.jpg (10362 bytes)
Les années quarantes étaient representées par ce coupe de 1947 ainsi que par trois modeles de 1946 et 1948

 

Z50cp.jpg (9511 bytes)
Lourde et bulbeuse, cette Cadillac de
1950 paraît "écraser" le cabriolet Eldorado de 1965 qui la suit

 

Ci-dessous: trois superbes "Eldorado" rouges

Z53eld.jpg (9855 bytes)
1953

Z54eld.jpg (9032 bytes)
1954

Z55eld.jpg (9389 bytes)
1955

 

Z56eld.jpg (8285 bytes)
Le cabriolet "Eldorado Biarritz"
de nos amis Heinz et Jojo
Hediger fut très remarqué

Z57cnv.jpg (10592 bytes)
Ce cabriolet de la Série "62", année 1957, aurait très bien pu servir à véhiculer
quelque président américain

Z57eld.jpg (9021 bytes)
Seuls les ailerons arrière du cabriolet "Eldorado Biarritz" de 1957 le
distingue du cabriolet "62", à gauche

 

Z58elsv.jpg (9691 bytes)
Ce superbe coupé "Eldorado Seville" de 1958 était proposé à la vente par son propriétaire: les intéressés etaient invités à "faire une offre"

Z59elb.jpg (10515 bytes)
Ce cabriolet "Eldorado Biarritz" de 1959 est la plus recherchée des américaines de l'après guerre; deux exemplaires étaient presentés; l'autre était de couleur vieux rose metallisé

 

Zfins.jpg (7599 bytes)
Trois paires d'ailerons de l'année 1958

 

F I N

 

© 1996-2020, Yann Saunders, DLM Group, and the Cadillac & LaSalle Club Museum and Research Center Inc.
Toutes les pages de la
(New) Cadillac Database© rédigées en langue française comportent en arrière plan le
drapeau tricolore ainsi que les armoiries entrecroisées des deux aventuriers français qui donnèrent leur nom aux voitures Cadillac et La Salle: Antoine Laumet, dit "de La Mothe Cadillac" et Robert Cavelier, Sieur de La Salle